Gastronomie (8) : Nômkôm (នំគម)

Grâce à Srei Pov, notre fée du logis à Phnom Penh, je découvre presque tous les jours de nouveaux délices de la cuisine cambodgienne. Je lui ai d’ailleurs donné pour mission de placer sur notre table, petit à petit, tout ce qu’elle trouverait de « nouveau » sur le marché. C’est ainsi que j’ai eu le plaisir de déguster, entre autres, les pédoncules de lotus ou les « ânsâm ». Il y a quelques jours, c’était le tour d’une nouvelle friandise, appelée « nôm kôm » (នំគម). Le mot « nôm » (នំ) est utilisé en préfixe pour les gâteaux et pains de tous types ; « kôm » (គម) peut avoir plusieurs significations, dont celle de « bossu », et c’est de là que vient le nom du gâteau qui a la forme d’une petite pyramide.
Le « nôm kôm » est un gâteau sucré, réalisé à partir de farine de riz glutineux (ម្សៅដំណើប), avec une farce (ស្នូល) qui peut être de la noix de de coco (ដូង) ou des haricots (សណ្ដែក) cuisinés, avec du sucre en poudre. Il est enveloppé dans une feuille de bananier (ស្លឹកចេក) (en général de bananier « namva » ណាំវ៉ា) et cuit à la vapeur (ចំហុយ).

Publicités
Cet article, publié dans Gastronomie, Vocabulaire, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s