Tourisme (4) : Battambang, Train de bambou

Parmi les activités touristiques possibles à Battambang, tous les guides citent un véhicule des plus étranges, appelé « train de bambou » (en cambodgien ណូរី, prononcer « nauri » en roulant le « r »). Apparemment, ce « nauri » était à l’origine une petite plate-forme motorisée avançant à l’avant d’un train pour inspecter la voie. Le réseau ferroviaire cambodgien étant pour l’instant réduit à sa plus simple expression (ne roule sur les rails cambodgiens qu’un train hebdomadaire reliant Phnom-Penh à Battambang, le samedi, en… douze heures, soit plus de deux fois le temps nécessaire pour faire le même parcours en autobus), ces plates-formes n’ont plus vraiment d’intérêt pratique et, dans la région de Battambang, elles ont été détournées pour constituer un moyen de transport utilisé par les paysans locaux pour se déplacer ou transporter des marchandises, Ce « train » est constitué d’une simple plate-forme en bambou (d’où le nom du véhicule) montée sur deux essieux de wagon et motorisée par un moteur à essence entraînant l’un des essieux par le biais d’une courroie. L’engin est contrôlé par un conducteur téméraire qui, lorsqu’il a à transporter des touristes, prend un malin plaisir à faire tourner son moteur au maximum de sa puissance, et à regarder lesdits touristes s’accrocher à la barre métallique installée à l’avant de la plate-forme. La voie empruntée par ce train étant unique, lorsque l’on rencontre une autre plate-forme venant en sens inverse, il faut s’arrêter, enlever la plate-forme et la ranger sur le bas-côté, avec les essieux, pour laisser passer l’autre véhicule. Les rails sont plus ou moins bien alignés, de sorte que le voyage est des plus chaotiques et bien entendu très bruyant. Difficile de s’entendre parler lorsque le « convoi » a atteint son allure de croisière. Arrivant assez tôt, nous avons eu droit à une plate-forme privative. Notre petit monstre de trois ans était d’abord enthousiaste en s’installant sur le train, mais il a bien vite déchanté, et nous avons dû demander au chauffeur de réduire l’allure pour atténuer un peu les chocs et le bruit qui terrifiaient le garnement pourtant d’habitude assez téméraire. Le parcours que nous avons emprunté dure une quinzaine de minutes. Il permet d’observer à loisir la campagne cambodgienne : rizières, buffles, pièces d’eau, plaine parsemée de palmiers à sucre. Nous nous sommes arrêtés en rase campagne, à proximité d’un four à briques, où nous avons pu observer quelques ouvriers façonner des briques avec une machine rudimentaire, afin de remonter sur l’engin pour le chemin du retour. Léo était un peu plus rassuré au retour, si bien que, après mûre réflexion, il a décidé que c’était finalement assez amusant et a été très déçu de ne pas renouveler l’expérience le lendemain. Pour avoir un aperçu de ce qui vous attend si vous décidez de tenter l’aventure, je vous invite à aller visionner cette petite vidéo venant de Dailymotion :
Cambodge-Bamboo train- Norry
envoyé par sarafianpatrice. – Découvrez de nouvelles destinations en vidéo.
Il semblerait que ce train soit responsable de plusieurs accidents sérieux (collisions entre plates-formes circulant en sens inverse), et que les autorités cambodgiennes aient décidé d’interdire son utilisation autrement que pour le plaisir des touristes… en attendant la grande réfection des chemins de fer du royaume, prévue pour 2013. Si la mort des « nauri » et la renaissance des chemins de fer cambodgiens vous intéressent, je vous invite à lire l’article en khmer qui se trouve ici, sur le site khmer de Voice of America.

Publicités
Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tourisme (4) : Battambang, Train de bambou

  1. François dit :

    Et oui, le progrès (qui a du bon et du mauvais) va faire disparaitre ce bamboo train pourtant très utile pour les habitants des campagnes longeant sa voie ferrée (à Battambang et à Kampot aussi), les touristes constituant une petite minorité de ses usagers. La vidéo est instructive même si elle ne rend pas le vacarme et les soubresauts de ce « tapis volant » motorisé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s