Lieux de plaisir (6) : La Marmite

La Marmite est presque une institution dans la communauté francophone de la capitale cambodgienne. Situé à l’angle de la rue 108 (à la hauteur du « vieux marché », ផ្សារចាស់) et de la rue Pasteur (rue 51), le restaurant se présente comme une « brasserie » française. Le patron et chef cuisinier, Manu, est un Charentais de pure souche. (J’aime les restaurants dont la cuisine est dirigée par le patron, car, pour peu que le patron soit un cuisinier de talent, c’est en général l’assurance d’une cuisine soignée, et La Marmite ne fait pas exception.) La clientèle est majoritairement francophone, mais j’ai remarqué que de nombreux clients d’autres origines, y compris des Khmers, n’hésitent pas à se laisser tenter.
Les soins attentifs apportés à la cuisine se retrouvent dans le plat du jour, discrètement inscrit sur une petite ardoise en face du comptoir et qui réserve souvent d’agréables surprises, et dans l’ardoise qui recueille des plats qui varient selon les arrivages et les saisons. En plus de cela, il y a bien sûr une carte classique, tout à fait honorable (au chapitre « Desserts » de cette carte, je recommanderais la « crème brûlée », aux dimensions pantagruéliques, que vous pourrez partager avec un autre convive… ou ne pas partager si vous avez gardé suffisamment de place pour le dessert !).
Manu est un personnage sympathique, et, pour peu que vous en sentiez l’envie, vous pourrez avoir avec lui une conservation amicale. N’hésitez pas à l’interroger sur Phnom Penh et le Cambodge : il a posé ses valises à Phnom Penh il y a plus de dix ans, et ne manquera pas de vous donner des informations utiles.
La Marmite est classée 38ème sur 178 parmi les restaurants (tous styles confondus) de Phnom Penh par les utilisateurs de TripAdvisor, ou 9ème sur 26 restaurants français. Je trouve ce classement un peu injuste, et pour ma part, je placerais volontiers La Marmite devant un restaurant comme le « Comme à la maison », capable du meilleur comme du pire, ou comme « Atmosphère », qui me semble moins convivial. Mais enfin, tout cela reste subjectif, et seule une visite sur les lieux vous dira si j’ai tort ou raison.

Advertisements
Cet article, publié dans Lieux de plaisir, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s