Tourisme (8) : Ta Promh (Takeo)

Conscient de mon ignorance crasse en matière d’archéologie angkorienne, j’ai voulu aller voir si Wikipedia en khmer n’avait pas un petit article me permettant de me documenter un peu sur le petit site que je me propose de présenter aujourd’hui. J’ai eu là une excellente idée, car cela m’a permis de découvrir qu’il existait deux temples appelés Ta Prohm : l’un situé à Angkor (dont Wikipedia parle ici), et l’autre (celui dont je veux parler ici) situé dans la province de Takeo (la page Wikipedia qui lui est consacrée est ici). Ces deux édifices ont été construits par l’incontournable souverain Jayavarman VII.
Le Ta Prohm (en khmer ប្រាសាទតាព្រហ្ម, ce qui signifie littéralement grand-père [តា] Brahma [ព្រហ្ម]) de Takeo est situé à deux pas de l’aire de pique-nique incontournable de la grande banlieue de Phnom Penh, connue sous le nom de Tonlé Bati, dont nous avons d’ailleurs déjà parlé ici. La présence du sanctuaire est le prétexte rêvé pour extorquer aux « touristes » en visite un droit de passage de quelques dollars.
De ce temple, construit en briques et en latérite, il ne reste que la partie centrale : les galeries, les murs extérieurs, la porte d’entrée et le bassin ont en effet été fortement endommagés et ont longtemps souffert d’un manque d’entretien.
Je me souviens d’une excursion faite au Ta Prohm lors de mon premier voyage au Cambodge en 1992. À l’époque, il y avait une foule assez nombreuse de Khmers visitant les lieux et faisant des offrandes d’encens devant les statues bouddhiques érigées dans les chapelles. Aujourd’hui, il semble que le temple soit pratiquement ignoré des Khmers qui viennent se détendre le samedi ou le dimanche dans les cahutes sur pilotis érigées sur le bord de la rivière qui coule non loin de là. Il ne reste plus que quelques enfants du crû, à l’affût du touriste égaré pour jouer de leur joli sourire et lui « offrir », contre monnaie sonnante et trébuchante, des fleurs de lotus qui seront à déposer au pied des statues.
L’endroit est cependant bien ombragé, assez bien entretenu, et permet de faire une courte balade assez agréable, mais si vous avez déjà vu les temples à Angkor, le Ta Prohm vous semblera bien peu impressionnant. Si vous n’êtes pas encore allé à Siemreap, il vous donnera un petit avant-goût de ce qui vous attend dans l’ancienne cité angkorienne.

Publicités
Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tourisme (8) : Ta Promh (Takeo)

  1. Ping : Vocabulaire (23) : Angkor – première partie | Khmerologie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s