Tourisme (10) : Phnom Tamao (1)

Le site de Phnom Tamao est surtout connu pour abriter le zoo de Phnom Penh, qui est l’un des principaux zoos du pays. Soit dit entre nous, ce zoo ne présente d’intérêt que si vous n’avez pas l’occasion de visiter d’autres jardins zoologiques, plus riches en animaux et plus agréables à parcourir (si vous en avez l’occasion, dans la région, je vous recommande la visite des zoos de Shanghai et de Kuala Lumpur, voir celui de Saïgon !). Mais au Phnom Tamao (ភ្នំតាម៉ៅ), vous pourrez également visiter les vestiges de deux anciens temples, le Temple du Phnom Tamao proprement dit (ប្រាសាទភ្នំតាម៉ៅ), et le Temple de Thmâdoh (ប្រាសាទថ្មដុះ). La visite de ces deux anciens temples donnera le prétexte à une agréable ballade dans la campagne au sud de Phnom Penh, qui pourra se terminer par un déjeuner champêtre au pied des temples, avant une sieste bien méritée dans un hamac.
Le Phnom Tamao est situé dans la province de Takeo. Le site se trouve à une distance d’environ 40 kilomètres de Phnom Penh en suivant la route nationale 2. Il faut, en venant de Phnom Penh, prendre à droite au panneau signalant le jardin zoologique du Phnom Tamao (សួនសត្វភ្នំតាម៉ៅ), puis suivre sur environ 4 kilomètres une piste de terre, assez poussiéreuse en saison sèche. Lorsque vous arrivez devant l’entrée du zoo, continuez sur la droite. Le Temple du Phnom Tamao est situé dans l’enceinte de la Pagode du Phnom Tamao (វត្តភ្នំតាម៉ៅ), mais, à moins que l’escalade d’escaliers abrupts ne soit votre tasse de thé, n’empruntez pas l’entrée principale. Faites au contraire le tour de la colline, et, là où se trouvent les cabanes dans lesquelles vous pourrez déjeuner, accédez au site par l’accès secondaire, où une route goudronnée en pente douce vous permettra d’atteindre le sommet sans trop d’efforts.
Du Temple du Phnom Tamao, il ne reste en fait qu’une tour de briques largement effondrée, qui borde l’un des murs de la pagode moderne. Le site Tourism Cambodia m’apprend que ce petit temple a été édifié au XIème siècle pendant les règnes de Suryavarman Ier et Udayadityavarman II. Non loin de la tour effondrée, on peut encore voir les vestiges d’un fronton, assez bien conservé. (Nous parlerons du deuxième temple dans le billet suivant.)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités
Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s