Vocabulaire: Kep – première partie

Comme d’habitude, plutôt que de présenter sèchement une liste de vocabulaire, je saisis l’occasion de l’une de nos aventures aux pays des bâtisseurs d’Angkor, pour donner « dans son contexte » un peu de terminologie khmère aux lecteurs de Khmerologie…
Prenant pour prétexte les congés de Pchum Ben (បុណ្យភ្ជុំបិណ្ឌ, fête du bouddhisme theravada qui est l’équivalent de notre Toussaint), nous avons décidé de faire faire à notre véhicule son premier voyage au long cours, pour aller prendre le soleil et nous régaler de crabes dans la station balnéaire de prédilection des Français de l’époque coloniale : la ville de Kep (កែប – ce mot signifie en khmer « selle de cheval »). Les Khmers parlent de la « ville de Kep » (ក្រុងកែប) ou encore de la « province de Kep » (ខេត្តកែប), puisque cette ville, qui était il y a quelques années une municipalité autonome, a été récemment élevée au rang de province.
Kep est située sur le littoral (ឆ្នេរសមុទ្រ : ឆ្នេរ littoral, plage ; សមុទ្រ mer) cambodgien, sur le Golfe de Thaïlande (ឈូងសមុទ្រថៃ – appelé autrefois Golfe de Siam ឈូងសមុទ្រសៀម – ឈូងសមុទ្រ golfe ; ថៃ thaï, ou Thaïlande – notez que Thaïlande se dit aussi ថៃឡង់ – សៀម Siam).
À dire vrai, les plages de Kep (ឆ្នេរកែប) ne sont pas très belles. Il faut dire que le littoral de Kep est à l’origine constitué de forêt de mangrove (ព្រៃកោងកាង : ព្រៃ forêt ; កោងកាង mangrove). Il s’agit plutôt de plages de galets (គ្រួស, orthographié aussi ក្រួស, signifie galet ou gravier), et non de sable ខ្សាច់ (une plage de sable se dit ឆ្នេរខ្សាច់) d’un blanc immaculé (សក្បុស – ស blanc ; ក្បុស immaculé, d’une blancheur immaculée).
A mon humble avis, le principal intérêt de cette ville réside dans les succulents fruits de mer (គ្រឿងសមុទ្រ) qu’on peut y déguster, en particulier le crabe de mer (ក្ដាមសមុទ្រ), ou plus exactement l’étrille bleue (ក្ដាមសេះ – qui, malgré ce que dit Headley dans son dictionnaire khmer-anglais, n’est pas la limule), ou Portunus pelagicus (pour en savoir plus sur cette bestiole, je vous invite à lire l’article que j’y consacre sur Sinogastronomie, ici), que l’on peut bien entendu acheter au fameux marché aux crabes (ផ្សារក្ដាម) de Kep !
Avant de compter nos aventures gastronomiques sous la brise du Golfe de Siam, je consacrerai un deuxième épisode linguistique à Kep…

Advertisements
Cet article, publié dans Vocabulaire, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s