Proverbes : De l’art de choisir sa moitié

Au Cambodge, comme dans les autres pays d’Asie orientale, on préfère les femmes au teint clair. Les jolies jeunes filles à la peau brune sont considérées comme des paysannes, et n’ont pas la faveur de la gente masculine khmère. Jugez-en plutôt avec le proverbe qui suit :
សម្លមិនឆ្ងាញ់ ឱ្យតែក្តៅ ប្រពន្ធខ្មៅ ឱ្យតែក្មេង។
សម្ល (se prononce /sâmlâ/) soupe (en général assez épaisse)
ឆ្ងាញ់ bon (au goût), savoureux
ឱ្យតែ au moins, pour le moins, pourvu que, qu’au moins
ក្តៅ chaud, chaleur
ក្មេង jeune
La traduction que je propose est la suivante : « Si ta soupe est mauvaise, qu’au moins elle soit chaude ; si ta femme est noire, qu’au moins elle soit jeune. »

Publicités
Cet article, publié dans Proverbes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Proverbes : De l’art de choisir sa moitié

  1. SOK dit :

    Bonjour
    Peut-on dire avec cette forme raccourcie : ខ្មៅ​ៗ​ចុះ​ឱ្យ​តែ​ក្មេង ?

    • Pascal dit :

      Bonjour,
      Je ne connais pas cette version, mais bon, mes connaissances en khmères sont limitées.
      Vous savez où je pourrais la trouver ?
      Pascal

      • SOK dit :

        Bonjour,
        Ce que l’on entend pratiquer à l’oral. Il n’est pas simple de remonter à la source. Je peux dire que c’est le dérivé de l’écrit. Le phénomène est très courant en khmer. On y trouve dans យក្ស​នឹង​សាច់, អ្នក​ឡើង​បាន​តែ​បេះ, អ្នក​ហ៊ាន​ស្បែក​ដាច (Krom Ngoy), ជុះ​តាម​ដំរី… C’est une sorte de transformation ou de troncation. Cette transformation s’explique peut-être par le besoin de les insérer dans le texte ou le discours.
        Limsrorn

      • Pascal dit :

        Merci pour votre explication, Limsroron !
        N’hésitez pas à nous faire bénéficier de vos lumières si le coeur vous en dit !
        Pascal

      • SOK dit :

        Avec plaisir Pascal ! Sinon connaissez-vous l’expression វាយ​ពស់​ឱ្យ​ក្អែក​ស៊ី (tuer le serpent pour donner manger aux corbeaux ?
        Limsrorn

      • Pascal dit :

        Non, je ne connais pas cette expression non plus, j’ai une idée sur ce que cela pourrait vouloir dire, je vais chercher un peu dès que j’aurai deux minutes.

  2. SOK dit :

    Bonjour,
    វាយ​ពស់​ឱ្យ​ក្អែក​ស៊ី (tuer le serpent pour donner manger aux corbeaux) : si je me base sur l’équivalence répertoriée en 1915 par Dr. Pannetier (tirer les marrons du feu). Je visualise à partir de l’expression une scène suivante : un homme s’engage personnelement pour tuer le serpent venimeux, très dangeureux. Il risque sa peau. Les corbeaux dans l’arbre survellent tranquillement la scène. Vu que le serpent est battu par l’homme qui est au bout de sa force, les votours se jetent sur le reptile sans vie et se régalent. Mais je n’en suis pas la référence écrite. L’expression est tombé en désuétude. Personne dans le milieu d’intellectuel khmérolgique ne la connaît.
    Limsrorn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s