Vie quotidienne : Fast Food à Phnom Penh

Ceux qui sont amateurs de sandwiches à l’américaine, ou de « hamburgers », voire de « burgers », si vous préférez, n’avaient jusqu’à il y a trois ans, qu’un choix assez limité : il y avait bien entendu les bars occidentaux, dont certains proposent des hamburgers, parfois exotiques et à la qualité parfois aléatoire, ou alors, le premier « fast food » à l’occidentale jamais implanté (à ma connaissance) au Cambodge : le « Luck Burger » (en khmer ឡាក់គីបឺ​រហ្គឺ​រ​​), émanation de la chaîne de supermarchés khmère Lucky bien connue. Existaient également les « B B World » (​ប៊ី​ប៊ី​វើ​ល​), autre chaîne khmère. Il faut bien reconnaître cependant que les hamburgers (le mot parfois transcrit en khmer ហ៊ែមប័រហ្គែរ) faisaient plutôt pâle figure (dirons-nous pour être gentils) en comparaison avec leurs homologues occidentaux, qui sont pourtant, le plus souvent, loin d’être des chefs-d’œuvre de la gastronomie !
Lors de mon premier retour au Cambodge en 2008, j’avais été assez surpris de voir que le pays est l’un des rares endroits au monde dans lesquels le plus connu des acteurs du secteur, McDonald’s, était complètement absent. J’en ignore la ou les raisons, mais j’imaginerais comme motifs possibles de cette absence l’étroitesse relative du marché, le pouvoir d’achat trop faible de la majorité de la population, le coût trop élevé de la franchise, ou encore les difficultés d’approvisionnement.
Le « salut », si l’on peut dire, est venu dans les premiers mois de l’année 2010 avec l’ouverture dans la capitale cambodgienne d’un, puis d’un deuxième restaurant KFC (Kentucky Fried Chicken). D’après le site du groupe au Cambodge, il existe aujourd’hui dix restaurants KFC au Cambodge, dont 9 à Phnom Penh, et 1 à Siemreap. (Notez que KFC appelle les « hamburgers »en khmer ni បឺរ​ហ្គឺ​រ​​, ni ប័រហ្គែរ, mais ប៊រហ្គ៊រ ! Nous voici donc avec trois orthographes pour le même mot !) Honnêtement, je ne suis pas un inconditionnel du KFC, et je trouve en outre que les prix pratiqués au Cambodge, qui sont comparables aux prix occidentaux, sont excessifs !
Mais ce qui a motivé la rédaction du présent billet, c’est que j’ai découvert avec surprise (et avec un peu de joie, avouons-le, car je trouve que la nourriture qui y est proposée est nettement supérieure à celle des autres restaurants de restauration rapide que je connais, exception faite de notre très regretté Free Time), qu’une nouvelle chaîne américaine de fast food avait décidé de s’implanter dans le pays ! En prenant mi-mars un avion pour venir en Chine, j’ai découvert que Burger King (en khmer ​ប៊ើហ្គឺឃីង – et de quatre, pour les orthographes khmères du mot « burger ») avait tout récemment (il ne s’y trouvait pas là un mois avant) ouvert à l’Aéroport de Phnom Penh un restaurant ! Comme je prenais l’avion, je n’ai pas pu aller vérifier si les whoppers étaient ou non d’un niveau équivalent à ceux des autres pays, mais je ne manquerai pas d’aller vérifier à la première occasion.
Il ne reste donc plus, en fait, que McDonald’s s’installe au pays des Khmers pour que la capitale soit en mesure d’offrir aux afficionados un panorama presque complet de la « gastronomie » amerloque !
(La photo de la devanture de Lucky Burger ci-dessous vient de ce blog.)
lucky burger

Publicités
Cet article, publié dans Vie quotidienne, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s