Bibliographie : Aperçu sur le Ramakerti

Le Ramakerti (រាមកេរ្តិ៍), plus connu par les non-spécialistes tels que moi sous le titre de Reamker, est la version cambodgienne de l’une des deux grandes épopées indiennes : le Ramayana (en khmer រឿង​រាមាយណៈ L’histoire du parcours de Rama) (Le mot Ramakerti est une translittération, c’est-à-dire que toutes les lettres présentes dans le mot khmer sont reprises dans le nom en français, tandis que Reamker est la transcription phonétique approximative – en réalité, ce titre est aujourd’hui prononcé en khmer រាម-កេ : riem-ké).
Le Reamker joue un rôle essentiel dans la civilisation khmère, car bon nombre de ses passages sont repris plus ou moins librement dans les représentations du ballet royal, dans le théâtre cambodgien, dans la littérature écrite ou orale, et dans les œuvres d’art. On retrouve par exemple de nombreuses scènes extraites du Reamker sur les bas-reliefs d’Angkor Vat. Autant dire que le Reamker revêt une importance essentielle pour quiconque s’intéresse à la civilisation khmère.
Cependant, cet ouvrage n’est pas d’un accès facile, en raison de sa longueur (plusieurs centaines de pages), et des difficultés que l’on peut avoir à sa lecture de distinguer ce qui est important de ce qui l’est moins.
C’est probablement en partant de ce constant que le Ministère de la Culture et des Beaux-Arts du Cambodge a eu l’excellente idée de publier en français, en 1999, un petit fascicule d’une cinquantaine de pages, intitulé Aperçu sur le Ramakerti.
Mais si l’idée était excellente, force est malheureusement de constater que la réalité a laissé beaucoup à désirer. Le texte a visiblement été rédigé par un Khmer, ce qui le rend difficile à lire (cela dit, j’aimerais bien que mon niveau d’expression écrite en khmer soit un jour aussi « mauvais » que celui du rédacteur du livret). La ponctuation est plus que fantaisiste, et les idées semblent parfois assez confuses.
À lire cependant pour ceux qui veulent un bref aperçu du Reamker, pour savoir au moins de quoi il s’agit (nous aurons bien entendu forcément l’occasion de revenir sur cet ouvrage fondamental, dont le titre khmer signifie littéralement « La Gloire de Rama »).
(J’ai emprunté ce livret à la Médiathèque de l’Institut Français du Cambodge à Phnom-Penh.)
Ramakerti
Auteur : Anonyme
Titre : Aperçu sur le Ramakerti
Éditeur : Ministère de la Culture et des Beaux-Arts
Langue française, 52 pages, quelques illustrations en noir et blanc
Année de publication : 1999
Pas de numéro ISBN

Publicités
Cet article, publié dans Bibliographie, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s