Intermède musical : House of the Rising Sun, version khmère

Les années 60 et le début des années 70 ont vu apparaître au Cambodge une pléthore de chanteuses et chanteur de rock cambodgiens. Il y eu bien sûr des compositions originales, mais aussi des reprises de chansons américaines. Les plus grands ont chanté des reprises, dont le célébrissime Sinn Sisamouth (ស៊ីន ស៊ីសាមុត, 1932-1976), « King of the Music », qui reste encore aujourd’hui dans le cœur de nombreux Cambodgiens le meilleur chanteur khmer de tous les temps !
En cherchant des chansons khmères de cette époque sur Internet, j’ai découvert une version khmère de la célèbre chanson House of the Rising Sun, plus connue en France dans sa version chantée par le grand Johnny, intitulée Les Portes du pénitencier.
Voici la version de Sinn Sisamouth :
(J’ai encore quelques autres bijoux en réserve…)

Publicités
Cet article, publié dans Chansons khmères, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Intermède musical : House of the Rising Sun, version khmère

  1. Ping : Intermède musical : House of the Rising Sun, Cambodia Space Project | Khmerologie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s