Vie quotidienne : Monnaie, monnaie, monnaie

La monnaie officielle du Royaume du Cambodge est le riel (រៀល), code : KHR, symbole khmer : ៛. Le mot khmer « riel » désigne le petit poisson d’eau douce qui est la principale espèce qui sert à fabriquer le prahok, mais certains pensent que le nom de la monnaie cambodgienne vient en fait du « real » mexicain, qui était la monnaie utilisée par les marchands malais, indiens et chinois qui faisaient du commerce vers le milieu du XIX° siècle au Cambodge (voir ici l’article en anglais de Wikipedia consacré au riel cambodgien). Notez que le mot « riel » sert à désigner la monnaie nationale, mais aussi l’unité monétaire en général : si vous achetez quelque chose au marché et que l’on vous dit que vous devez « trois riels », ne cherchez pas au fond de votre poche trois pièces d’un riel : on attend de vous que vous tendiez trois billets d’un dollar.
À l’heure où je rédige le présent billet, il faut 4050,22 riels pour acheter un dollar (ដុល្លារ) des États-Unis. On comprend donc facilement qu’être millionnaire en riels ne dénote pas d’une richesse extrême : un million de riels ne représentent que 250 dollars !
En allant consulter le site de la Banque Nationale du Cambodge (ធនាគារជាតិនៃកម្ពុជា), je découvre l’existence de pièces de monnaie qui seraient en circulation, de 500, 200, 100 et 50 riels. En quatre ans et demi de présence au Cambodge, je n’ai jamais vu aucune de ces pièces, et si l’on m’avait posé la question il y a une demi-heure, j’aurais affirmé haut et fort qu’il n’existait pas de pièces de monnaie au Cambodge. (Voir ici la page consacrée aux pièces en circulation sur le site de la BNC.) En khmer, « pièce de monnaie » se dit កាស.
Je n’ai jamais eu dans mon portefeuille que des billets. Le site de la BNC donne ici la liste de tous les billets de banque (pour désigner les billets de banque, le terme populaire est ក្រដាស់ប្រាក់ ; ក្រដាស់ signifie « papier », ប្រាក់ désigne l’argent, que ce soit dans le sens du métal ou de la monnaie). D’après cette page, sont officiellement en circulation les billets suivants : 50, 100, 200, 500, 1000, 2000, 5000, 10.000, 20.000, 50.000 et 100.000 riels. Au début de notre installation au Cambodge, j’ai eu en mains quelques billets de 50 riels, assez rares, qui de plus n’étaient presque jamais acceptés par les commerçants sur les marchés par exemple. Je n’ai en revanche jamais vu de billets de 200 riels. Il m’arrive assez souvent d’avoir des coupures plus importantes de 10.000 ou 20.000 riels, rarement d’avoir des coupures de 50.000 riels. Je n’ai jamais eu en mains de billet de 100.000 riels. Les billets de 100, 500, 1000, 2000 et 5000 riels sont les plus couramment utilisés.
Si le riel est la monnaie officielle du Cambodge, les dollars américains sont acceptés partout. Le taux de change appliqué presque universellement est de 4000 riels pour un dollar. Notez cependant que certains établissements (je pense par exemple à certains supermarchés), appliquent un taux de change un peu différent (p.ex. 4100 riels pour un dollar). Les achats importants se font presque toujours en dollars, les riels étant souvent réservés aux petits achats. Les prix dans les agences de voyage, hôtels, restaurants, supermarchés, etc., sont d’ailleurs toujours indiqués en dollars américains.
Il semblerait cependant que les Cambodgiens eux-mêmes utilisent volontiers le riel plutôt que le dollar, aussi arrive-t-il, lorsque l’on se rend dans un endroit essentiellement fréquenté par des Khmers, que l’on ait du mal à vous rendre la monnaie en dollars. Si vous venez au Cambodge, ce n’est donc pas la peine de vous précipiter dans la banque la plus proche pour changer vos dollars en riels. En revanche, si vous emportez des euros (យុរ៉ូ), il faudra les changer en dollars car les euros ne sont généralement pas acceptés par les commerçants. Et pour changer votre argent, il n’est d’ailleurs pas indispensable de vous rendre dans une banque : aux alentours de presque tous les marchés se trouvent des échoppes spécialisées qui changeront volontiers votre argent (toutes les monnaies ou presque, peuvent être changées).
Notez enfin que le bath thaïlandais (បាតថៃ) est aussi universellement accepté que le dollar dans les zones frontalières avec la Thaïlande, et parfois accepté chez certains commerçants de la capitale.

Advertisements
Cet article, publié dans Vie quotidienne, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s