Ravitaillement : Lucky Market

Ne cherchez pas au Cambodge de magasin Auchan ou Carrefour, vous n’en trouverez pas. Pas plus que vous ne trouverez de succursale d’aucune grande chaîne d’hypermarchés internationale. Au Cambodge, LA chaîne de supermarchés la plus visible et la plus implantée s’appelle « Lucky Market » (en khmer ផ្សារឡាក់គី ; ផ្សារ est un terme générique, qui vient de l’arabe « bazar », et qui signifie en khmer marché, magasin, etc. ; ឡាក់គី est bien entendu la transcription phonétique de l’anglais « Lucky » ; la société proprement dite, Lucky Market Group, s’appelle ផ្សារឡាក់គីហ្គ្រោប). (En khmer, « supermarché » se dit ផ្សារទំនើប ; littéralement « marché moderne » ; ទំនើប signifie « moderne ».)
Cette chaîne n’exploite pas moins de quatre magasins à Phnom Penh, et même un magasin à Siemreap. On y trouve à peu près tout ce que l’on trouve dans un supermarché occidental : produits frais (fruits et légumes, viande, poisson, boulangerie, avec même du fromage et de la charcuterie importés à la coupe), charcuterie emballée, fromages et produits laitiers, produits congelés, épicerie, jus de fruit, sodas, eaux, vins et alcools, produits d’hygiène, articles de ménage, quincaillerie…
Les rayons sont garnis essentiellement de produits d’importation, d’origines diverses et variées (France et autres pays d’Europe, États-Unis, Thaïlande, Chine, Vietnam…).
Le principal reproche que l’on adresse aux supermarchés Lucky porte sur les prix pratiqués : les produits vendus en supermarché sont en effet hors de portée de la bourse de nombreux Cambodgiens, qui trouvent dans les marchés traditionnels des produits équivalents à moindre coût, et sont effectivement chers. J’ajouterais pour ma part que la fraîcheur des viandes et des légumes n’est parfois pas irréprochable, surtout en début de journée (le réassort des rayons de frais se fait en matinée, et mieux vaut, pour avoir les produits du jour, faire ses courses à partir de la fin de la matinée).
Malgré cela, Lucky reste notre principale source d’approvisionnement pour de nombreuses denrées : conserves, pâtes alimentaires, certaines charcuteries et certains fromages, ainsi que pour les produits de nettoyage. Nos produits frais viennent le plus souvent du marché ou d’autres fournisseurs, dont nous aurons certainement l’occasion de parler. C’est également ailleurs que nous achetons notre eau minérale, notre vin et notre viande.
Signalons enfin que le groupe Lucky a cherché à se diversifier, notamment avec une chaîne de restauration rapide (Lucky Burger ឡាក់គីបឺរហ្គឺរ), qui a eu son heure de gloire avant que l’offre ne se diversifie, et avant l’arrivée de chaînes de restauration rapide occidentales.
Si vous voulez des informations complémentaires concernant cette enseigne cambodgienne, je vous invite à consulter le site web du groupe, en anglais, ici.

Advertisements
Cet article, publié dans Ravitaillement, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s