Vie quotidienne : Argent au quotidien

Comme nous l’expliquions à l’épisode précédent de cette série, la monnaie officielle du Cambodge est le « riel ». Cependant, le dollar américain (dollar se dit ដុល្លា ou ដុល្លារ, dollar américain se dit ដុល្លាអាមេរិក ou ដុល្លារអាមេរិក) est utilisé couramment pour toutes les dépenses. D’ailleurs, les prix dans les magasins, les hôtels, même les prix des visas à l’aéroport, sont indiqués en dollars américains. Le riel n’est finalement utilisé que pour les transactions de faible montant (tuk-tuks et motodops, courses sur le marché, vendeurs ambulants, etc.), même s’il me semble que les Cambodgiens utilisent plus souvent le riel que les étrangers (touristes ou expatriés). Le taux de change « standard » appliqué dans les transactions du quotidien est de 4000 riels pour un dollar. Lorsque la monnaie à rendre est inférieure à un dollar, elle est rendue en riels. Il peut arriver cependant, surtout lorsque l’on se rend dans des lieux fréquentés majoritairement par des Khmers (je pense par exemple aux aires de pique-nique aux abords des sites touristiques, ou aux restaurants cambodgiens installés sur le bord des cours d’eau), il peut arriver que l’on n’ait pas suffisamment de dollars pour vous rendre la monnaie. En règle générale, mieux vaut éviter de payer les petites dépenses avec de grosses coupures, car il arrive souvent que l’on n’ait pas assez de monnaie à vous rendre.
La fausse monnaie n’est pas absente du Cambodge, mais cela touche avant tout les dollars, notamment les billets de 100 (voire 50) dollars. J’ai entendu parler de commerçants peu scrupuleux, lorsque vous leur donnez un billet de cent dollars, qui reviennent en vous disant que le billet que vous avez donné est faux, et vous demandent d’en donner un autre. En quatre ans et demi de présence au Cambodge, cela m’est arrivé une fois (et pour une coupure plus petite), mais c’était dans un bar, de nuit, et la caissière a repris son billet sans broncher lorsque je lui ai ri au nez. Mais il se peut aussi que vous ayez reçu un billet qui soit réellement un faux, et que vous ne vous en soyez pas rendu compte. C’est pourquoi il est vivement conseillé, lorsque vous payez avec un billet de cent dollars, de noter mentalement les derniers chiffres et la dernière lettre du numéro du billet, et de le faire remarquer à la personne qui prend le billet, de façon à éviter tout litige. Dans certains établissements, on vous demande même de bien noter les derniers chiffres du numéro du billet, justement pour éviter les litiges.
Il faut également bien veiller à avoir des billets qui soient en bon état. Cela concerne surtout les billets de 100 dollars : si votre billet présente le moindre dommage, la moindre coupure, il vous sera presque systématiquement refusé. Vérifiez donc vos billets avant de partir ! L’état des riels cambodgiens et des coupures d’un dollar est parfois calamiteux, sans que cela ne pose de problème.
On peut changer de l’argent (dollars américains, bien sûr, mais aussi euros យុរ៉ូ, bahts thaïlandais បាតថៃឡង់, yuans chinois យាន់ចិន, yens japonais យ៉េនជប៉ុន, dollars singapouriens ដុល្លារសិង្ហបូរី, dollars de Hong Kong ដុល្លារហុងកុង, dongs vietnamiens ដុងវៀតណាម, ringgits malais រីងហ្គិតម៉ាឡេស៊ី, livres anglaises ផោនអង់គ្លេស, dollars canadiens ដុល្លារកាណាដា, francs suisses ហ្វ្រង់ស៊្វីស, dollars australiens ដុល្លារអូស្ត្រាលី, etc.) dans toutes les banques cambodgiennes, mais on trouve autour des principaux marchés de nombreux changeurs, qui proposent des taux souvent un peu plus intéressants que les banques. Dans les banques, les frais de change restent toujours minimes, si bien que lorsque l’on vient au voyage au Cambodge, il n’est pas utile de changer ses espèces au départ. Le taux de change sur place sera en général sensiblement plus intéressant. Notez que si, à partir du Cambodge, vous vous rendez dans un autre pays d’Asie, vous pourrez probablement changer vos dollars dans la monnaie du pays de destination (il nous est par exemple arrivé d’acheter des dongs vietnamiens avant de nous rendre à Hochiminh-ville), mais tous les changeurs ne proposent pas ce service. Rappelons aussi qu’il n’est pas utile de changer des sommes importantes en riels. En revanche, si vous avez des euros, mieux vaut les changer en dollars US. (Vous pourrez trouver les taux de change des principales monnaies sur la page d’accueil du quotidien Koh Santepheap, par exemple, voir ici.)
Si vous êtes à cours de cash, vous pourrez facilement retirer de l’argent dans les distributeurs automatiques des principales banques cambodgiennes avec votre carte de crédit internationale. La plupart des DAB permettent de retirer des dollars américains (certains permettent même de retirer des coupures de 10, 20 ou 50 dollars), certains vous donnent le choix entre dollars et riels. Une recommandation concernant l’usage des DAB : évitez tout retrait de nuit. Des personnes sont aux aguets, et vous risquez de vous faire suivre après votre retrait, et de vous faire détrousser si vous vous aventurez dans une rue peu fréquentée. Si vous possédez des chèques de voyage, vous pourrez aussi les échanger contre des espèces dans plusieurs banques ; dans ces banques, vous pourrez aussi obtenir des avances d’espèces avec votre carte de crédit. Attention lorsque vous utilisez votre carte de crédit : les retraits d’argent à l’étranger sont souvent lourdement taxés par votre banque, et ce n’est jamais le meilleur taux de change qui vous est imposé. Notez aussi que les paiements par carte de crédit donnent le plus souvent lieu à une surtaxe (en général 3% du montant de la transaction) imposée par le commerçant.
Notez que les banques sont généralement ouvertes du lundi au vendredi, certaines sont également ouvertes le samedi matin. Attention cependant de ne pas vous laisser prendre de court : les banques respectent strictement les jours fériés cambodgiens, qui sont assez nombreux. Les employés de banque parlent souvent anglais (et chinois !).
Enfin, si vous êtes à court d’argent, vous pouvez encore vous faire envoyer de l’argent par le biais de services tels Western Union ou MoneyGram, ou encore par transfert télégraphique dans les principales banques.

Publicités
Cet article, publié dans Vie quotidienne, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s