Photos : Cercle de gongs

Le « cercle de gongs » (គងវង់ ; គង signifie « gong », វង់ veut dire « cercle, anneau ») est l’un des instruments de musique (ឧបករណ៍ភ្លេង ; ឧបករណ៍ instrument ; ភ្លេង musique) à percussions de l’orchestre traditionnel cambodgien. Il se présente sous la forme d’un cercle au centre duquel le musicien s’assied. Les gongs en bronze, montés sur une armature en bambou, entourent le percussionniste. Les gongs sont au nombre de seize. Il existe deux types de cercles de gong : le « petit cercle de gongs » (គងវង់តូច, abrégé en គងតូច) et le « grand cercle de gongs » (គងវង់ធំ, ou គងធំ). Ces deux cercles de gongs se différencient par leur circonférence et par la taille et le timbre de leurs gongs. Ces deux cercles sont utilisés pour produire des effets musicaux différents. Le cercle de gongs est un instrument très ancien, puisque son origine daterait de l’époque préangkorienne. Le cercle de gongs fait partie des instruments de musique que l’on trouve représentés sur les bas-reliefs de certains temples khmers
En janvier 2013, j’ai eu l’occasion de me rendre au village d’Angk Snuol (អង្គស្នួល), situé au sud de Phnom Penh, dans la province de Kandal, à une heure de voiture à peine de la capitale (pour s’y rendre, prendre la route de Sihanouk-ville). J’accompagnais l’ethnomusicologue Patrick Kersalé, qui allait y commander quelques instruments de musique. Parmi les artisans visités, se trouvait un fabricant de cercles de gongs. J’ai profité de cette visite pour en apprendre un peu plus sur cet instrument, et prendre quelques photos.
Les gongs eux-mêmes sont en bronze. L’artisan n’hésite pas à fondre d’anciens bols de bronze qu’on lui procure, pour produire des lingots plats à partir desquels il façonne les gongs.
kong vung_01Les lingots sont placés dans des braises qui amollissent le métal. L’artisan place le lingot sur un gabarit, et forme le gong à l’aide d’un maillet.
kong vung_02Lorsque le gong est formé, son timbre est ajusté en coulant au fond de la protubérance centrale une quantité plus ou moins importante de métal. L’ossature en bambou sur laquelle les gongs sont fixés est fabriquée par un autre artisan.
kong vung_03Ci-dessous, un détail de l’ossature, avec les fils en métal sur lequel les gongs mis en place reposent.
kong vung_04Wikipedia propose ici un article en français qui présente à la musique cambodgienne en général.
Sinon, pour en savoir plus sur le cercle de gongs, je vous invite à lire ici un article en khmer sur l’excellent blog Choukhmer.

Publicités
Cet article, publié dans Photos, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s