Tourisme : Centre pour la préservation des tortues du Mékong à Sambor (Kratié)

Sur le site de la célèbre « Pagode aux 100 colonnes », à Sambor, au nord de Kratié, se trouve une annexe d’une ONG qui se consacre à la préservation des tortues cambodgiennes, appelé « Centre pour la préservation des tortues du Mékong » (Mekong Turtle Conservation Center, ou MTCC, en khmer មជ្ឈមណ្ឌលអភិរក្សអណ្ដើក កន្ធាយមេគង្គ ; មជ្ឈមណ្ឌល [macchéa mondol] centre ; អភិរក្ស [aphirak] protection, préservation ; អណ្តើក [ândaek] tortue de terre ; កន្ធាយ [kânthièy] tortue d’eau ; មេគង្គ Mékong).
Pour remplir son office, le MTCC a noué des relations étroites avec les villageois des environs, pour les encourager à conserver les œufs de tortue trouvés et à élever les tortues. Au bout de quelques mois, le MTCC rachète les tortues aux villageois à un prix permettant de les indemniser pour leur peine, et poursuit l’élevage des animaux. Lorsque les tortues ont atteint l’âge d’un an environ, elles sont relâchées dans la nature.
Cette action porte notamment sur la célèbre « tortue de Cantor » (Pelochelys cantorii), appelée encore « tortue géante à coquille molle » (en khmer, elle est appelée « tortue d’eau à tête de grenouille » : កន្ធាយក្បាលកង្កែប [kânthièy kbal kângkaèp] ; ក្បាល [kbal] tête ; កង្កែប [kângkaèp] grenouille). Cette tortue est une espèce protégée. Elle est appelée « tortue géante » car elle peut atteindre, adulte, la taille respectable de 2 mètres (les tortues de cette taille sont cependant extrêmement rares, mais il est paraît-il assez courant de trouver des spécimens de 120 cm). (Concernant le programme de préservation de la tortue de Cantor au Cambodge, je vous invite à lire ici un article consacré à ce programme dans le magazine de l’administration cambodgienne des pêcheries ; on parle d’ailleurs dans cet article du MTCC.)
On compte au Cambodge 14 espèces de tortues indigènes. Dans l’annexe de la pagode aux 100 colonnes, vous pourrez voir un bon nombre de ces espèces, dont de jeunes tortues de Cantor. Nous avons eu la chance de nous faire expliquer par le très sympathique jeune collaborateur du MTCC qui était présent sur place les caractéristiques marquantes des différentes espèces (habitat, traits physiques, croissance, alimentation, etc.) Mon petit dernier (7 ans et demi) a été passionné, et a surtout été ravi de pouvoir tenir dans ses bras une tortue terrestre parmi celles qui se trouvent dans des cages attenantes à l’annexe.
Pour en savoir plus, je vous invite à consulter ici le site web du MTCC (en anglais). Notez que des lâchers de tortues sauvages ont lieu en ce moment (du 13 mars au 2 avril 2015), et que les amateurs peuvent participer à ces lâchers, sur rendez-vous (une contribution de 19 dollars par personne est demandée).
L’entrée de l’annexe du MTCC est payante : 4 dollars pour les adultes, 2 pour les enfants (pour les touristes étrangers) ; les fonds récoltés sont reversés au MTCC.
(La photo ci-dessous a été prise le 24 février 2015 dans le jardin de l’annexe du MTCC. La photo de tortue de Cantor qui suit vient de la page que Wikipedia consacre à cet animal, ici.)
tortue_sambortortue cantor_2

Publicités
Cet article, publié dans Tourisme, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s