Cinoche : The Last Reel

The Last Reel (en khmer ដុំហ្វីលចុងក្រោយ) est le film que le Cambodge présentera à l’édition 2016 des Oscars, dans la catégorie films étrangers. Le film est projeté dans les cinémas cambodgiens depuis le 4 septembre 2015.
Ce film raconte l’histoire d’une jeune cambodgienne, Saphoun, qui fréquente une bande de mauvais garçons. Alors qu’elle essaie d’échapper à de jeunes voyous, elle se réfugie dans un cinéma désaffecté, où est vieux film tourné avant l’époque des Khmers rouges est projeté, dans la salle vide. Elle découvre que le rôle féminin principal du film est joué par sa mère, Srey Mom, et découvre également que le propriétaire du cinéma, Vichea, connaissait sa mère, et était amoureux d’elle.
Elle cherche dès lors à reconstituer l’histoire, qui n’est en réalité pas celle qu’elle imagine.
The Last Reel est une production de Hanuman Films (ហនុមានភាពយន្ត). Il s’agit du premier long métrage de Kulikar Sotho (សុទ្ធោ គុល្លិកា). La distribution est la suivante :
Sophoun (rôle principal) : Ma Rynet ម៉ា រីណែត
Srey Mom / Sothea (mère de Sophoun) : Dy Saveth ឌី សាវ៉េត
Vichea (propriétaire du cinéma) : Sok Sothun សុខ សុធន
Colonel Bora (père de Sophoun) : Hun Sophy ហ៊ុន សុភី
Veasna (amant de Sophoun) : Rous Mony រស់ មុន្នី
Le scénario a été écrit par un Britannique, Ian Masters.
J’ai vu le film il y a quelques jours dans un cinéma de Phnom Penh. En raison du battage fait autour de cette œuvre cinématographique, et du fait qu’il a été présélectionné par de nombreux festivals et même récompensé par plusieurs prix en Asie, je me faisais une joie de voir un film cambodgien de qualité…
Mais j’ai en réalité été très, très déçu. Si la qualité de la photographie est tout à fait honorable, le scénario est pour le moins faiblard et les dialogues en khmer sont si niais que toute la salle (99% de Cambodgiens) a plusieurs fois éclaté de rire, alors que le film ne comporte pas la moindre once de ressort comique.
Malheureusement, le thème de Khmers rouges est si vendeur (au moins en Occident), que produire un film qui tourne autour de cette époque sombre de l’histoire du Cambodge semble suffire à émouvoir les spécialistes les plus endurcis du septième art. Mais peut-être les personnes qui ont visionné et présélectionné The Last Reel se sont contentés de lire les sous-titres anglais qui, eux, sont sans défaut (au point que je me demande même si le script n’a pas été d’abord rédigé en anglais, puis traduit en cambodgien, une mauvaise traduction pouvant peut-être expliquer en partie l’indigence des dialogues en khmer)…
Pour de plus amples informations sur The Last Reel, je vous invite à consulter ici le site du film.
Je vous invite aussi à visionner ci-dessous la version khmère la bande annonce (qui n’est pas mal du tout) qui se trouve sur Youtube :

Advertisements
Cet article, publié dans Cinéma cambodgien, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s