Mômes : Pêche à la demoiselle du Mékong au Prawning Village de Phnom Penh

Un jour, par hasard, j’aperçois à l’arrière d’un tuktuk une publicité invitant les amateurs à aller tester leurs talents de pêcheurs de crevettes au « Prawning Village » (en khmer ភូមិស្ទុចបង្កង, prononcer « p’oum stoutch bangkang ») situé en plein Phnom Penh, au numéro 57 de la rue 313, dans l’arrondissement de Toul Kok. Notre garnement (8 ans déjà), voyant que je m’intéressais à cette publicité, m’interrogea sur son contenu, et, apprenant qu’il s’agissait de tester son habileté avec une canne à pêche, me demanda de l’y conduire derechef. Après consultation de nos agendas respectifs et âpres négociations, nous convînmes d’une matinée dominicale pour aller découvrir ce lieu prometteur.
L’accès à l’endroit est assez facile : en venant du Wat Phnom, il suffit d’emprunter le boulevard de la Fédération Russie et de bifurquer sur la droite juste avant le nouveau pont routier construit au niveau de l’Institut de Technologie. On débouche sur un rond-point et on prend à l’extrême gauche la rue 608, parallèle au boulevard de la Fédération de Russie. La rue 313 est la troisième rue à droite. Le « Prawning Village » se trouve sur la gauche, à une centaine de mètres. Voici l’entrée :
prawning_01Je connaissais le principe de ces établissements car ils sont assez populaires à Taiwan, où j’ai vécu quelques années. On vous confie une canne à pêche et des appâts, et charge à vous d’exercer au mieux vos talents de pêcheur pour attraper ces grosses crevettes connues sous le nom de « demoiselles du Mékong » ou « chevrettes » (en khmer : បង្កង, prononcer « bang-kang »). Bien entendu, vous pouvez déguster vos prises sur place ! La séance de pêche peut être facturée au poids des prises, ou au temps passé au bord des bassins. Si vous êtes un novice en la matière, la facturation au poids est recommandée ☺
Ce Prawning Village a été ouvert à Phnom Penh par un investisseur Singapourien qui a repris ce concept qui connait aussi un vif succès dans la cité-État. Nous craignions un peu de ne pas savoir comment nous y prendre, mais du personnel en abondance aide les gamins à pêcher. En plus des cannes à pêche, on vous apporte les appâts (foies de volaille ou petites crevettes), et les jeunes filles qui officient se chargent de vous donner de judicieux conseils et de réapprovisionner les hameçons. Pendant ce temps, les parents qui souhaitent se reposer peuvent s’installer à l’une des nombreuses tables, pour se reposer ou lire, tant en consommant des rafraîchissements.
L’endroit comporte quatre bassins, mais deux seulement étaient en service lors de notre visite. L’établissement se réapprovisionne tous les matins en crevettes vivantes, plongées dans les bassins, en attendant que vous les extrayiez. Voici une vue partielle l’un de ces bassins :
prawning_02À l’issue de la pêche, les crevettes capturées sont envoyées en cuisine où elles seront accommodées de la façon que vous choisirez. Une carte assez riche vous permet aussi de sélectionner d’autres mets pour compléter le repas.
Nous avons passé au Prawning Village l’essentiel de la matinée et une partie de l’après-midi du 12 décembre 2015, et nous sommes promis de renouveler l’expérience dès que l’occasion s’en représenterait.

Publicités
Cet article, publié dans Mômes, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s