Bibliographie : Biv Chhay Leang, Les Brigands du mont Roang

Biv Chhay Leang (ប៊ីវឆៃលាង, né en 1930 dans la province de Kâmpong Cham) est un écrivain qui jouissait d’une renommée importante à l’époque de l’indépendance, avant l’arrivée des Khmers rouges au pouvoir. Il a été l’un des écrivains qui ont créé l’Association des écrivains khmers, et a été élu administrateur de cette association à deux reprises. Il a publié dix-huit romans et pièces de théâtre entre 1951 et 1967, avant de devenir cinéaste. Comme cinéaste, il est connu notamment pour le film fantastique Rattanavong, sorti en 1970, dont il a été le metteur en scène.
De Biv Chhay Leang, j’ai lu récemment le roman intitulé Les Brigands du mont Roang (ឧទ្ទាមភ្នំរអាង), présenté comme un roman policier (ប្រលោមលោកក្នុងការស៊ើបអង្កេត). Ce roman fut publié pour la première fois en 1959.
Sâmna, jeune fille de la bourgeoisie cambodgienne, échappe de peu à un projet de kidnapping fomenté par deux jeunes gens et une « amie » de la jeune fille. Elle est heureusement sauvée et secourue par Bora, jeune homme courageux, chauffeur de taxi. (Bora est en réalité un agent secret de la police khmère.) Le jeune homme, à la suite d’une machination, se trouve accusé d’avoir causé l’accident qui a conduit Sâmna à l’hôpital. Mais très vite, il est blanchi de toute accusation, et libéré.
Sâmna est ensuite enlevée par les sbires du chef d’une bande de brigands, qui a établi son quartier général sur le mont Roang, dans la région de Kampot. La jeune fille est amenée en captivité. Bora, accompagné de l’un de ses collègues, parvient à infiltrer la bande de brigands en se faisant passer pour un ramasseur de guano.
Alors que les brigands se préparent à exécuter des otages, Bora parvient à rentrer à Phnom Penh en urgence, et à prévenir ses chefs. La police et l’armée cambodgienne montent alors une opération d’envergure destinée à anéantir la bande de brigands.
Mais c’était sans compter sur le fait que le chef des brigands s’associe à un commando de l’armée vietnamienne qui vient aider les rebelles, en vue de déstabiliser le Cambodge.
Entre temps, Bora essaie de délivrer la jeune fille. Elle parvient à s’enfuir dans la forêt en compagnie de l’accolite de Bora (Bora est resté en arrière pour couvrir leur fuite). L’accolite en question est tué en cours de fuite, et Sâmna est finalement rattrapée par les brigands.
Bora, qui essaie une fois de plus de libérer la jeune fille, est finalement démasqué, et échappe de peu à la mort (mais il est tout de même sérieusement blessé). Sâmna, subjuguée par le sens du devoir, l’abnégation et le courage de Bora, tombe éperduement amoureuse du jeune homme.
Après des combats acharnés et une quasi-défaite, les forces de police et de l’armée réussissent finalement à mettre les brigands hors de combat, à libérer les otages, et à sauver Bora et Sâmna, qui finalement se marient.
L’intrigue n’est pas très élaborée, et l’histoire est assez naïvement racontée. Le roman, comme la plupart des romans khmers de l’époque qui a suivi l’indépendance, met fortement en avant les valeurs patriotiques, ainsi que les valeurs de la morale khmère conventionnelle.
De plus, l’édition que j’ai (une réédition de 2005 publiée par la Librairie Banteay Srey ; ISBN 9789995072922) est de qualité assez médiocre (il manque même un chapitre).
Voici la couverture de mon exemplaire :
PS : J’ai trouvé les renseignements que je donne concernant Biv Chhay Leang dans la version cambodgienne, publiée par les Éditions Angkor, du livre que le professeur Khing Hoc Dy a consacré à la littérature cambodgienne contemporaine, intitulé Littérature cambodgienne du XXème siècle – Écrivains et textes [page 228] – cet ouvrage a été publié en français par les Éditions L’Harmattan. Il s’agit du tome 2 de sa Contribution à l’histoire de la littérature khmère, publié en 1993 ; ISBN : 2-7384-1609-8)
biv chaay leang - les brigands du mont roang_small

Publicités
Cet article, publié dans Bibliographie, Littérature khmère, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s