Bibliographie : Gérard Groussin, Histoire de Vessandâr, le jâtaka du roi généreux

Vessandâr (en khmer វេស្សន្ដរ), connu aussi sous le nom pâli de Vessantara, est un personnage important du bouddhisme, puisqu’il est l’avant-dernière réincarnation du Bouddha. Il est connu pour son immense générosité : alors qu’il était roi, il offrit à des brahmanes qui le lui réclament l’éléphant blanc qui était le palladium du royaume ; cela lui valut d’être chassé du trône par ses sujets mécontents. Exilé, il offrit sans hésiter les chevaux qui tiraient son char, puis le char lui-même, et alla finalement jusqu’à offrir ses deux enfants et sa femme.
L’histoire du roi généreux est racontée dans le dernier des jâtakas du corpus pâli, connu en anglais sous le titre de Vessantara Jātaka, en khmer sous celui de វេស្សន្ដរជាតក. Cette histoire est bien connue des bouddhistes, qu’ils soient du petit ou du grand véhicule. (Concernant Vessantara, je vous invite à lire ici l’article en anglais que lui consacre Wikipédia ; l’article correspondant en khmer se trouve ici.)
L’Histoire de Vessandâr, le jâtaka du roi généreux est l’adaptation en français Gérard Groussin de cette histoire. L’auteur explique dans son introduction qu’il s’est principalement appuyé sur la traduction de ce jâtaka réalisée du pâli en khmer par Nhok Thaèm (l’auteur, entre autres, de La Rose de Pailin). Il cite également dans la courte bibliographie qui se trouve à la fin de l’ouvrage une traduction du khmer réalisée par Adhémar Leclère et publiée en 1903 à Paris sous le titre de Le livre de Vessandar, le roi charitable (cette traduction, qui n’est pas d’un accès facile, est à télécharger sur Gallica).
Le texte de Gérard Groussin ne brille certes pas, à mon humble avis, par ses qualités littéraires, mais il est malgré tout plus lisible que la traduction d’Adhémar Leclère, et permettra au lecteur français d’avoir une vision assez correcte de cette histoire que connaissent tous les Cambodgiens.
L’Histoire de Vessandâr a été publiée en 2005 par Kailash Editions (ISBN : 2-84268-129-0).
Ci-dessous, la couverture de mon exemplaire :

Publicités
Cet article, publié dans Bibliographie, Bouddhisme, Contes, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s