Bibliographie : Biv Chhay Leang, La jeune fille aux cheveux parfumés

La jeune fille aux cheveux parfumés (នាងសាក់ក្រអូប, Neang Sâk Krâ’ôp) est un personnage très connu de la culture populaire cambodgienne. Elle est fréquemment citée dans des romans, les contes qui circulent sur son compte sont nombreux. Adhémard Leclère, par exemple, donne une version de l’histoire de la jeune fille aux cheveux parfumés dans son recueil Contes et Légendes du Cambodge ; la jeune fille aux cheveux parfumés est également évoquée dans L’Amour à contre-sens de Chin Oddom ; l’histoire de cette jeune femme a aussi été adaptée au cinéma…
Dans roman historico-sentimental et tragique, simplement intitulé La jeune fille aux cheveux parfumés, Biv Chhay Leang donne une existence historique au personnage et situe son histoire à l’époque du règne de Preah Thong, le fondateur légendaire du royaume pré-angkorien du Funan (vers le IIe siècle de l’ère commune).
Dans ce récit, la jeune fille aux cheveux parfumés est la fille d’un riche marchand, qui tombe amoureuse d’un jeune et vaillant paysan. Le père s’oppose bien tendu obstinément à cette union, et cherche à éliminer le prétendant. Les amants s’enfuient, mais c’est pour être pourchassés par un roi khmer qui a eu vent de la beauté hors du commun de Neang Sâk Krâ’ôp. La réputation de beauté de la jeune femme est d’ailleurs telle que même le roi de Chine la convoite, et envoie deux émissaires accompagnés de troupes pour s’emparer d’elle. Les amants réussissent à peine à échapper aux troupes khmères lancés à leurs trousses, mais c’est pour tomber entre les mains des envoyés chinois. L’histoire a une fin tragique.
Biv Chhay Ling est un romancier important (et assez prolifique) de la littérature khmère contemporaine. J’avais d’ailleurs déjà présenté sur Khmerologie l’un de ses romans policiers : Les Brigands du mont Roang (voir ici).
La jeune fille aux cheveux parfumés a été publié pour la première fois en 1967. Le livre est encore en vente dans les librairies de Phnom Penh, et des copies numériques circulent sur Internet.
Ci-dessous, la couverture de mon exemplaire :

Publicités
Cet article, publié dans Bibliographie, Littérature khmère, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s