Dicton : Résilience

Dans le livre de témoignage sur l’époque des Khmers rouges Ton Ombre (ស្រមោលបង) de Heng Sokphanna, je note la sentence suivante, citée par un homme qui explique qu’il veut bien se résoudre à supporter toutes les sacrifices, toutes les privations, pour peu que cela n’aille pas jusqu’à son anéantissement :
សុខចិត្តឱ្យស្ដួច តែមិនឱ្យដាច់។
សុខចិត្ត bien vouloir, se résoudre à
ស្ដួច (le ្ដ se prononce ici ដ [d]) fin, mince, frêle
ដាច់ se casser, se rompre

Publicités
Cet article, publié dans Proverbes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s