Idiotismes : Se vautrer dans la fange…

En khmer, pour parler d’une personne qui, plutôt que de mettre à profit des qualités d’exception pour atteindre les sommets, se complaît dans la fange, on utilise une expression idiomatique assez imagée : trouver refuge dans les excréments de lombric ជ្រកអាចម៍ជន្លេន [chrôk ach chô̆n-lén] (ជ្រក [chrôk] se cacher, se réfugier ; អាចម៍ [ach] excréments ; ជន្លេន [chô̆n-lén] lombric, ver de terre).
Pour les Khmers, cette expression évoque immanquablement un épisode de l’histoire tragique de Tum et de Teav, dans lequel la mère de Teav reproche à sa fille, alors qu’elle possède toutes les qualités qui lui permettraient d’accéder à un statut social des plus élevés en épousant un beau parti, de se vautrer dans la fange en s’abandonnant à sa passion coupable pour Tum, jeune moine défroqué, pauvre et sans position.
L’expression dans sa totalité est la suivante : ខ្ពស់កប់ពពក មកជ្រកអាចម៍ជន្លេន [khpŭh kâ̆p pô-pôk môk chrôk ach chô̆n-lén] (ខ្ពស់ [khpŭh] haut, élevé ; កប់ [kâ̆p] cacher, ensevelir ; ពពក [pô-pôk] : nuage), qui, traduite littéralement, signifie : alors que l’on touche aux nuages, on vient se réfugier dans les excréments de lombric.
On peut entendre cette expression prononcée au début (à 43 s.) de la chanson « Le gâteau et plus grand que le moule » que nous avions évoquée il y a peu dans ce billet.

Cet article, publié dans Idiotismes, Langue khmère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s