Cinoche : First they killed my father (2017)

Le récit de Loung Ung intitulé First They Killed My Father (en français D’abord, ils ont tué mon père) est paru en 2000. C’est le récit de la période Khmer Rouge, du 17 avril 1975 jusqu’à l’invasion vietnamienne, du point de vue d’une petite fille, et c’est le principal (le seul ?) intérêt du livre.
Ce récit a été adapté au cinéma par Angelina Jolie, qui a réalisé et co-écrit le scénario du film éponyme. L’œuvre, qui a bénéficié d’un budget de quelque 22 millions de dollars, est sortie en 2017 et a fait grand bruit. Elle a donné lieu à une sortie en grandes pompes, en avant-première, au Cambodge. C’est sans doute le sujet traité, et le fait que la période Khmer Rouge est vue à travers les yeux d’une petite fille, qui ont valu à ce film des critiques dithyrambiques. Le nom d’Angelina Jolie a bien sûr aussi eu son importance. Sur IMDb, la note moyenne attribuée par les internautes est de 7,2 ! (Voir ici la page consacrée à ce film sur le site en question.)
First They Killed My Father ne me semble cependant pas exempt d’éléments à critiquer. Par exemple, dans l’introduction et la conclusion, ce sont les États-Unis et leur politique au Vietnam et au Cambodge qui sont désignés comme les seuls coupables de l’avènement des Khmers Rouges, ce qui me semble constituer une simplification plus qu’hasardeuse ; et du point de vue purement esthétique, le film n’est en outre pas dépourvu de lenteurs.
Il faut aussi, me semble-t-il, se poser la question de la pertinence qu’il y a à ne présenter le Cambodge au public international qu’à travers les sempiternelles questions des Khmers rouges et de la prostitution. Le Cambodge est aimable et intéressant pour beaucoup d’autres raisons, et réduire le pays à ces deux questions est plus que simplificateur, voire dommageable. Mais visiblement, la bien-pensance, la moraline et l’émotion larmoyante ont encore de beaux jours devant elles…
Le film peut être visualisé sur Netflix.
L’affiche en khmer ci-dessous vient d’IMDb.
first they killed

Cet article, publié dans Cinéma cambodgien, Histoire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s