Flore : L’arbre pieuvre, c’est la force du yaksa

Je vous propose dans cet article un nouvelle épisode de la découverte de quelques-unes des nombreuses espèces végétales nichées dans le parc de l’Ambassade de France à Phnom Penh.
Aujourd’hui, il s’agit d’un spécimen assez intéressant qui a été offert à l’Ambassade par Son Altesse Royale la Princesse Marie Norodom le 7 mai 2018 (comme le précise la plaque placée devant l’arbre et qui indique en outre le nom de l’espèce en français, en latin et en khmer), ce qui explique les dimensions encore modestes (moins d’un mètre) de l’arbrisseau, alors que, à pleine maturité, il peut atteindre une quinzaine de mètres.
Ci-dessous, la photo d’un spécimen de taille respectable (j’ai récupéré la photo sur l’article en anglais de Wikipedia concernant cette espèce) :


Le nom binomial de l’espèce est Schefflera actynophylla. Elle est originaire d’Australie, de Nouvelle Guinée et de Java. La forme de son feuillage est très particulière : les feuilles s’étendent sur un même plan, de façon radiale, comme les rayons d’une roue de charrue. Le nom chinois de cet arbre, 辐叶鹅掌柴 [fúyè ézhǎng chái] est à ce titre plutôt explicatif, puisque, traduit littéralement, il signifie « bois paume d’oie à feuilles radiales ». (En Chine, l’espèce se rencontre principalement dans les zones tropicales et subtropicales de la province du Yunnan, dans le grand sud-ouest du pays.)
Ni le Dictionnaire des plantes utilisées au Cambodge, ni la Flore photographique du Cambodge ne mentionnent cette espèce, et je n’ai trouvé sur Internet aucune information en khmer à son sujet. J’en déduis que S. actynophylla ne doit pas être très répandu dans le pays.
La page en français que lui consacre Wikipedia indique que l’espèce est cultivée comme plante d’agrément. Elle est connue sous le nom vernaculaire d’arbre ombrelle ; à l’île de la Réunion et à Tahiti, on l’appelle l’arbre pieuvre, en anglais, on l’appelle « octopus tree », tandis qu’en khmer, on parle de កម្លាំងយក្ស (kâm-lang yak), littéralement « la force du yaksa ».
Voici le spécimen observé à l’Ambassade de France :

Cet article, publié dans Flore, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Flore : L’arbre pieuvre, c’est la force du yaksa

  1. henri copin dit :

    Merveilleux articles, bravo à Pascal !

    H. Copin 44300 Nantes

    >

  2. Xavier LAMBERT dit :

    Merci , de continuer en ces temps difficiles , à nous offrir des informations sur la civilisation Khmer .Xavier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s