Faune : Marabouts du Cambodge

Dans un article publié sur son site le 19 mai 2020, le Ministère de l’Information parle des efforts produits par une ONG internationale de protection des oiseaux pour nourrir les oiseaux sauvages dans le district de Siem Pang, province de Stung Treng, notamment en distribuant de la nourriture en cette fin de saison sèche. Ces distributions de nourriture visaient essentiellement les vautours et les marabouts. Dans ce billet-ci, je vous propose de découvrir les marabouts cambodgiens (nous avons déjà parlé des vautours dans un autre billet). (L’article en question se trouve ici, sur le site du Ministère de l’Information.)
(Comme d’habitude quand il s’agit de la faune cambodgienne, les informations données dans ce billet proviennent essentiellement de la base de données du Cambodia Clearing House Mechanism et de Wikipedia.)
Le terme générique utilisé en khmer pour désigner le marabout est ត្រដក់ [trâdâk]. Il n’existe que trois espèces de marabouts dans le monde, deux de ces espèces sont présentes au Cambodge.
ត្រដក់តូច [trâdâk toch] (« petit marabout ») ; Leptoptilos javanicus ; fr. marabout chevelu ; an. lesser adjutant (« petit marabout » ; ch. 小秃鹳 [xiǎotūguàn] (« petit marabout »)
Le marabout chevelu est qualité de « petit », mais c’est relativement à l’autre espèce, qui est plus grande. En effet, cet oiseau mesure, lorsqu’il est debout, entre 110 et 120 centimètres. Cette espèce peut s’observer sur un large territoire qui va de l’Inde au Cambodge et à l’Indonésie. Cet oiseau se nourrit de poissons, grenouilles, serpents, rongeurs, petits mammifères.
La photo ci-dessous vient de l’article en anglais que Wikipedia consacre à cette espèce.

ត្រដក់ធំ [trâdâk thom] (« grand marabout ») ; Leptoptilos dubius ; fr. marabout argala, ou grand adjudant ; an. greater adjutant (« grand marabout » ; ch. 大秃鹳 [dàtūguàn] (« grand marabout »)
Debout, le marabout argala se dresse à une hauteur de 145 à 150 centimètres ; son envergure atteint 250 centimètres. La plus importante colonie de cette espèce se trouve en Birmanie. Ce marabout est essentiellement un charognard, mais il peut aussi de nourrir de grenouilles, de gros insectes, d’autres oiseaux, de reptiles et de rongeurs. Il est sur la liste des espèces en danger de l’IUCN.
La photo ci-dessous vient aussi de l’article en anglais que Wikipedia consacre à cette espèce.


PS : L’article du Ministère de l’Information parle d’une troisième espèce, le « marabout à poissons gris » (ត្រដក់ត្រីប្រផេះ [trâdâk trei prâpeh]), mais il s’agit très certainement d’une erreur, car la troisième espèce, le marabout d’Afrique (Leptoptilos crumenifer) ne se rencontre qu’en Afrique, et il n’existe pas d’autre espèce de marabouts.

Cet article, publié dans Faune, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s