Proverbe : Vicissitudes

La vie humaine est faite de hauts et de bas. Même si l’on est aujourd’hui dans une situation favorable, il n’est pas dit qu’on ne sera pas confronté demain aux pires difficultés. C’est souvent le destin qui décide, et l’on ne peut que s’y plier.
Dans son recueil de Dictons khmers (p. 97), Alain Fressange cite un proverbe qui illustre parfaitement cela :
ទឹកឡើងត្រីស៊ីស្រមោច  ទឹកហោចស្រមោចស៊ីត្រី
ឡើង [laeng] monter
ស៊ី [si] manger (pour les animaux)
ស្រមោច [srâ-maoch] fourmi
ហោច [haoch] en petite quantité, presque épuisé
Je propose la traduction suivante : « Lorsque l’eau monte, les poissons mangent les fourmis ; lorsqu’elle se retire, ce sont les fourmis qui mangent les poissons. »

Cet article, publié dans Proverbes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s