Faune : Poissons du genre Osteochilus au Cambodge

Le Cambodge abrite dans ses eaux douces une faune d’une diversité peu ordinaire. Le poisson occupe dans la diète cambodgienne une place tout à fait privilégiée, et les espèces consommées sont extrêmement nombreuses. Je vous propose de faire connaissance ici avec quelques espèces du genre Osteochilus présentes dans le pays. Les poissons de ce genre sont souvent consommés frais ou séchés et salés, beaucoup sont utilisées pour fabriquer du prahok, et au moins l’une de ces espèces sert à confectionner le « fumet de poisson » (ទឹកត្រី [tuek trei]), l’équivalent cambodgien du nuoc mam vietnamien.
Pour le présent billet, je me suis appuyé sur un article en khmer publié ici, sur le site du Ministère de l’Information, et sur un ouvrage absolument indispensable pour quiconque s’intéresse à la faune aquatique du royaume : Fishes of the Cambodian Mekong, publié par la FAO, qui peut être téléchargé ici. J’ai également consulté la base de données en ligne Fishbase (accessible ici).
(Note : Toutes les illustrations données ici proviennent soit de la base de données Fishbase, soit de Wikipedia.)
ត្រីឆង្វូត [trei chhang-vot] ; Osteochilus enneaporos ; (noms français et anglais inconnus) ; (zh) 九孔纹唇鱼 [jiǔkǒng wénchúnyú]
Ce poisson peut mesurer jusqu’à 23 cm de long. Il était auparavant connu pour peupler une région s’étendant du sud de la Thaïlande à l’Indonésie, il a cependant aussi été observé dans le nord du Cambodge. Il se nourrit de périphyton (organismes qui vivent sur les tiges et les feuilles des plantes aquatiques), de phytoplancton et d’algues. Il migre probablement dans les forêts inondées pendant la saison des pluies. Au Cambodge, il est, comme les autres espèces du genre Osteochilus, capturé à l’aide de sennes, de filets maillants, d’éperviers ou de pièges qui bloquent le passage vers la rivière.

ត្រីក្រុសមេម៉ាយ [trei kroh me-maï] ; Osteochilus hasseli (syn. Osteochilus vittatus) ; (nom français inconnu) ; (an.) bonylip barb, hard-lipped barb, silver sharkminnow ; (zh.) 纵带纹唇鱼 [zòngdào wénchúnyú]
Il s’agit d’une espèce commune que l’on rencontre de la Thaïlande à l’Indonésie dans les rivières, ruisseaux, canaux et marécages. Ce poisson aime s’abriter pendant la saison des pluies dans les zones inondées. Les jeunes sont souvent aperçus à partir du mois d’août, puis ils regagnent progressivement les zones où l’eau est présente en permanence lorsque les régions inondées commencent à s’assécher. Cette espèce se nourrit aussi de périphyton, de phytoplancton et d’algues. Le poisson est vendu frais ou utilisé pour fabriquer du prahok.

ត្រីក្រុស [trei kroh] ; Osteochilus lini ; (nom français inconnu) ; (an.) dusky face carp ; (zh.) 林氏纹唇鱼 [línshì wénchúnyú]
Cette espèce se rencontre dans les cours d’eau assez grands des bassins de la Chao Praya en Thaïlande, ou du Mékong. Lors de la saison des pluies, on trouve ce poisson dans les champs inondés ; en octobre, il regagne les cours d’eau. Il peut mesurer jusqu’à 15 cm. Il est herbivore, et se nourrit de périphyton, de phytoplancton, d’algues et occasionnellement de déchets. Il est habituellement utilisé pour fabriquer du prahok.

ត្រីគ្រុំ [trei krum] ; Osteochilus melanopleurus ; (noms français et anglais inconnus) ; (zh.) 纹唇鱼 [wénchúnyú]
Cette espèce peut mesurer jusqu’à 40 cm. Il s’agit d’une espèce que l’on trouve communément dans les cours d’eau assez importants de la Thaïlande à l’Indonésie. Lors de la saison des pluies, ce poisson migre vers les zones inondées. Il se nourrit principalement de périphyton et de plantes feuillues. Il regagne les rivières en octobre. Les individus les plus gros sont vendus frais ou séchés et salés, les plus petits servent à fabriquer du prahok.

ត្រីក្រុសឆ្នូត [trei kroh chhnot] ; Osteochilus microcephalus ; (noms français et anglais inconnus) ; (zh.) 三孔纹唇鱼 [sānkǒng wénchúnyú], 小头纹唇鱼 [xiǎotóu wénchúnyú]
Cette espèce peut mesurer jusqu’à 24 cm. Son habitat et ses habitudes alimentaires sont les mêmes que ceux de l’espèce O. melanopleurus. Ce poisson retourne plus tard dans les rivières, en décembre. Il est utilisé essentiellement pour produire du « fumet de poisson » et du prahok.

ត្រីលលកស [trei lolok sâ] ; Osteochilus schlegelii ; (nom français inconnu) ; (an.) giant sharkminnow ; (zh.) 施氏纹唇鱼 [shīshì wénchúnyú]
Ce poisson peut mesurer jusqu’à 40 cm ; les spécimens rencontrés dans le Mékong sont moins grands. Il aime les cours d’eau assez grands. Il est présent de la Thaïlande à l’Indonésie. Son habitat et ses habitudes alimentaires sont similaires à ceux des deux espèces précédentes. Son importance commerciale est mineure. Il sert principalement à fabriquer du prahok.

ត្រីក្រុសក្រហម [trei kroh krâhâm] ; Osteochilus waandersii ; (nom français inconnu) ; Waanders’s hard-lipped barb ; 瓦氏纹唇鱼 [wǎshì wénchúnyú]
Ce poisson, qui peut mesurer jusqu’à 20 cm, se trouve dans les petits cours d’eau du cours supérieur du Mékong à l’Indonésie. Ses habitudes alimentaires sont similaires à celles de O. melanopleurus.

Cet article, publié dans Faune, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s