Vocabulaire : A propos du mot khmer ស្រែ

Le Cambodge est à l’origine un pays essentiellement agricole, et la principale culture vivrière du pays est le riz (ស្រូវ srov, le riz sur pied). Le riz est le plus souvent cultivé dans des champs inondés, délimités par des diguettes, connus sous le nom de rizières, appelées en khmer « sraè » ស្រែ. Cultiver le riz se dit « faire la rizière » : ធ្វើស្រែ (thvœu sraè).
La rizière est le paysage rural emblématique du royaume. Cela s’illustre par exemple par le mot ស្រុកស្រែ (srok srae), que l’on traduit le plus souvent par « campagne » (ស្រុក srok signifie « pays », ou « campagne », selon le contexte).
ស្រែ s’oppose à ចំការ (châm-ka), ce dernier mot désignant les champs non inondés, dans lesquels on cultive les légumes, les fruits, et les plantations en général (une plantation d’hévéas se dit par exemple ចំការកៅស៊ូ châm-ka kav-su, le mot កៅស៊ូ, du français « caoutchouc », désignant l’hévéa). On utilise même le mot ថំការ pour parler du riz cultivé sur un terrain sec, non inondé : ស្រូវចំការ (srov châm-ka). Quant au mot ស្រែចំការ (sraè châm-ka) il sert à désigner les terres agricoles en général.
L’affaire semble donc entendue : ស្រែ signifie « rizière », comme le dit le dictionnaire anglais-chinois de Headley, qui explique que ce mot signifie « wet/irrigated rice field » (rizière inondée). Et si l’on avait des doutes, on pourrait encore lire la définition que Chuon Nath donne du mot ស្រែ : « champ constitué en creusant la terre, entouré de diguettes, dans lequel on retient de l’eau pour y planter du riz » (ទី​ដី​ដែល​កើត​ពី​គាស់​រាន​ជា​ទំនាប​លើក​ភ្លឺ​ព័ទ្ធ​រាំង​ទឹក សម្រាប់​ស្ទូង​ឬ​ព្រោះ​ស្រូវ).
Puisque tout semble si clair, à quoi bon discuter de ce mot, pensez-vous sans doute ?
Ben, ce n’est pas aussi clair que cela le semble.
En effet, dans certains ស្រែ, ce que l’on cultive, ce n’est pas du riz ! Deux exemples courants : un champ inondé dans lequel on cultive des lotus est appelé ស្រែឈូក (sraè chhouk) ; pareillement, un champ en eau dans lequel on cultive l’une ou l’autres des espèces de souchets (កក់ kâk), dont la tige est utilisée pour tresser des nattes, est appelé ស្រែកក់ (sraè kâk). Enfin, si vous avez visité la région de Kep, vous avez peut-être pu apercevoir les fameux marais salants, qui sont appelés ស្រែអំបិល, littéralement « rizière de sel ».
Dès lors, à mon humble avis, il faut comprendre que le mot ស្រែ ne signifie pas rizière stricto sensu, mais sert à désigner un champ inondé entouré de diguettes, dans lequel on cultive le plus souvent du riz, mais aussi parfois des lotus, des souchets… ou du sel 😊
Ci-dessous, une vue sur les marais salants de Kep (photo personnelle) :

Publicité
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s