Le « Khmerologue » en chef

L’auteur de ce blog est Pascal Médeville, ancien élève de la Section d’Études Cambodgiennes des Langues’O (INALCO), à l’époque où Monsieur Alain Daniel la dirigeait.
Après dix ans passés en immersion en Chine, nous avons décidé de « délocaliser » le foyer familial, et nous sommes installés pour notre plus grand plaisir à Phnom Penh en janvier 2010. Nous y coulons des jours paisibles, et ne regrettons en rien notre choix.
Ce blog, rédigé à mes moments perdus, a pour but de faire partager mes expériences au Cambodge, ainsi que ce que j’y apprends tous les jours.
Les commentaires, positifs ou pas, sont les bienvenus ! N’hésitez pas non plus à me dire ce que vous voudriez voir ajouté ou approfondi sur Khmerologie !

Pour me contacter : parallels_pascal(a)vip.163.com

Publicités

4 commentaires pour Le « Khmerologue » en chef

  1. Julien L dit :

    Bonjour,

    Je viens de parcourir votre blog. Il est une mine d’informations pertinentes sur le Cambodge et la langue khmère.

    Mon épouse est cambodgienne, et je tente d’apprendre la langue lors de mes temps libres. Je suivrai sans aucun doute avec grande attention les articles que vous publierez sur ce blog à l’avenir.

    Un grand merci !

    • letellier dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre blog, c’est très intéressant.
      J’aimerais vous proposer de mettre en bibliographie les livres de Proffesseur Toan THACH, car je les trouve très intéressant.
      NORODOM SIHANOUK
      La Tragédie du Peuple Khmer
      Toan Thach
      LES KHMERS À L’ÈRE DE L’HINDOUISME
      Les secrets d’Angkor
      Toan Thach
      HISTOIRE DES KHMERS
      L’Odyssée du peuple cambodgien
      Toan Thach
      Je vous remercie d’avance
      Bien cordialement
      Sam Letellier

      • Pascal dit :

        Bonjour,
        Merci pour ces informations.
        Je vais essayer de me procurer ces ouvrages (je ne mets en bibliographique que les ouvrages que j’ai lus 🙂 )
        Cordialement,
        Pascal

  2. Henri Copin dit :

    Bonjour,
    Je découvre votre blog avec intérêt et plaisir. Vos connaissances sur les usages quotidiens du Cambodge et sa culture populaire et savante sont remarquables. Bravo et merci du partage !
    Je voudrais rappeler l’importance de certains ouvrages de la période dite française, concernant les mêmes points, je pense en particulier de ceux de George Groslier, Eaux et lumières, Retour à l’argile par exemple. Le rôle de la femme khmère dans le regard des Occidentaux y apparaît primordial. Et Goslier est à la fois un enfant du pays et un savant épris de ses richesses.
    Ces ouvrages ont été réédités par Kaiash éditions, et aussi par un excellent éditeur américain amoureux du Cambodge Kent Davis (j’ai la chance d’être associé aux deux pour des préfaces de présentation).
    Continuez ! le Cambodge reste largement méconnu, il a pourtant occupé une place première dans la réflexion sur les échanges culturels entre pensée occidentale et extrême orientale.
    Henri Copin
    qui s ‘intéresse aux ouvrages suscités par les pays de l’ex-Indochine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s