Panicaut fétide et autre coriandre longue… en khmer

En préparation d’un article consacré aux herbes aromatiques (ជីរ [chi]) khmères, je suis en train de compiler quelques données sur ces ingrédients essentiels de la gastronomie cambodgienne.
Parmi les herbes les plus fréquemment utilisées on trouve le panicaut fétide, connu aussi en français sous les noms de coriandre longue ou de coriandre chinoise (Eryngium foetidum). Je connaissais cette herbe sous le nom d’herbe-scie (ជីររណារ [chi rona]), le mot « scie » rappelant l’aspect finement dentelé du bord de la feuille. Cette herbe est encore couramment connue sous un autre nom khmer : l’herbe-épine (ជីរបន្លា [chi bânla]), le mot « épine » faisant aussi référence à la dentelure fine du bord de la feuille.
Notre excellente cuisinière, qui est originaire de la province de Siemreap, me précise que dans la région de Battambang, cette herbe est connue sous le nom d’herbe longue : ជីរវែង [chi véng].
Je lis par ailleurs dans le Dictionnaire des plantes utilisées au Cambodge de Pauline Dy Phon, qu’E. foetidum est aussi appelé (entre autres) « herbe française » (ជីបារាំង [chi barang], « français » devant plutôt être compris ici dans le sens de « non-khmer », ou encore « herbe vietnamienne » (ជីយួន [chi yuon])…
Si jamais quelqu’un vous explique que le khmer est une langue simple, vous êtes en droit de réfuter cette affirmation.

Cet article, publié dans Divers, Langue khmère, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Panicaut fétide et autre coriandre longue… en khmer

  1. Chauny Yann et Monique dit :

    Merci encore du partage de vos trouvailles… J’ignorais que cette herbe, quasiment en permanence présente dans le bac à légumes de notre réfrigérateur, portait un si grand nombre de noms vernaculaires au Cambodge.Mon mari, excellent cuisinier, cambodgien de Battambang ainsi que ses sœurs et nos beaux-frères, l’ont toujours appelée « Chi barang ». Et son explication à lui pour ce nom-là est que c’est une herbe pointue … comme le nez des Français !!!!Des maraîchers d’Ile-de-France la cultivent pour approvisionner les  commerces alimentaires asiatiques français. Il est devenu moins fréquent  de voir sur les étiquettes des sachets en plastique dans lesquels elles sont vendues « Importé de Thaïlande » ou « Importé du Laos ». Cela dépend sans doute des saisons, je n’ai pas bien prêté attention.   Saviez vous que c’est une herbe cousine botanique de l’artichaut ? Quand un artichaut sort de terre, les toutes premières feuilles qui poussent, avant que d’autres feuilles ne sortent et avant qu’enfin ne se forme la hampe sur laquelle viendra le bouton de fleur qui se transformera en artichaut, ressemblent énormément à cette herbe.

    Bien à vous,Monique Chauny

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s