Proverbes et dictons : Vivent les cols blancs !

Ce que les Khmers souhaitent avant tout pour leurs enfants, c’est qu’ils deviennent des travailleurs intellectuels : des médecins, ingénieurs, contrôleurs des eaux et forêts, professeurs, fonctionnaires… on pense en effet qu’ils gagnent bien leur vie, en se donnant comparativement bien peu de peine.
Un dicton illustre bien cela, qui dit :
ស៊ីញ៉េមួយខ្វោក រាប់ម៉ឺន។
ស៊ីញ៉េ signer, signature, est bien entendu la transcription phonétique du mot français « signer »
ខ្វោក est une onomatopée, qui reproduit le son d’une feuille de papier ou d’un morceau de tissue que l’on déchire. Ici, il faut comprendre que c’est le craquement que produit une plume sur le papier lorsque l’on appose une signature.
រាប់ compter
ម៉ឺន dix-mille
Ce dicton peut se traduire par : « Une simple signature, et c’est par dizaines de milliers que l’on compte (les pièces d’argent, les billets, les dollars…) »

Advertisements
Cet article, publié dans Proverbes, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s