Faune : Ibis géant

Quatre espèces d’ibis (ត្រយង ou ត្រយ៉ង [trâyâng])(note) sont présentes au Cambodge : l’ibis à tête noire (Threskiornis melanocephalus ត្រយងខ្លួនស [trâyâng khluon sâ], littéralement « ibis à corps blanc », en anglais « black-headed ibis »), l’ibis de Davison (Pseudibis davisoni ត្រយងចង្កំកស, « ibis à col blanc », en anglais « white-shouldered ibis), l’ibis falcinelle (Plegadis falcinellus ត្រយងខ្លួនរលោង [trâyang khluon rôloŭng], « ibis à corps brillant », en anglais « glossy ibis ») et l’ibis géant (Thaumatibis gigantea ou Pseudibis gigantea ត្រយងយក្ស [trâyâng yăk], « ibis géant », en anglais « giant ibis »). Ces quatre espèces appartiennent toutes à la famille des theskionithidés, qui regroupe 35 espèces d’ibis et de spatules (deux espèces de spatules sont présentes au Cambodge : la spatule blanche កុកចំពុះស្លាបព្រាអឺរ៉ុប [kŏk châ̆m-pŭh slap-préa œ-rŏp], Platalea leucorodia, en anglais Eurasian spoonbill et la petite spatule, កុកចំពុះស្លាបព្រាមុខខ្មៅ [kŏk châ̆m-pŭh slap-préa mŭk khmaau], Platalea minor, en anglais black-faced spoonbill).
L’ibis géant est l’espèce la plus connue. Le qualificatif de « géant » (gigantea, en khmer យក្ស [yăk]) qui lui a été attribué est motivé par sa grande taille : l’ibis géant mesure environ 1 m de haut. On ne le trouve que dans le centre et le nord du Cambodge et le centre et le sud du Laos ; il était également présent dans le sud du Vietnam et le centre et le sud de la Thaïlande, mais il semblerait qu’il ait totalement disparu de ces régions.
On signale de temps à autre sa présence dans différentes régions du Cambodge. On peut par exemple l’observer dans la province de Preah Vihear (voir ici un article en khmer disponible sur le site de RFA, accompagné d’un document audio dans lequel on peut entendre les cris de l’ibis géant ; ci-dessous, la photo qui accompagne cet article.)
Il se nourrit de crustacés, d’amphibiens et de reptiles. Il est menacé par la destruction de son habitat, les dérangements divers et la chasse. L’espèce a été placée sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature, qui le considère comme une espèce en danger critique d’extinction. On estime qu’il ne subsiste dans le monde que moins de trois cents individus, vivant dans leur immense majorité au Cambodge. Il arrive que l’oiseau soit chassé pour être consommé, comme l’explique ici un article en khmer du Koh Santepheap racontant le sauvetage d’un ibis géant qui était destiné à finir à la casserole.
L’ibis géant a été choisi pour être l’oiseau national du Cambodge. Les postes cambodgiennes lui ont consacré deux timbres, un de 2100 riels et un autre de 5400 riels, tous deux sortis en 2006. (Les images de ces timbres données ci-dessous viennent du site Birdtheme, consacré exclusivement aux oiseaux en philatélie.)
Note : L’orthographe du mot « ibis » en khmer devrait être ត្រយង, comme l’indique le dictionnaire de Chuon Nath ; cependant, dans la presse cambodgienne, on trouve plutôt l’orthographe fautive ត្រយ៉ង.

Cet article, publié dans Faune, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s