Vidéo : Bophana – Une tragédie cambodgienne

La lecture du roman de So Phina, Bophana, m’a donné envie de revoir le documentaire signé de Rithy Panh sur le même sujet, intitulé Bophana – Une tragédie cambodgienne. Ce document est sorti en 1996.
Le fil directeur de ce film de 60 minutes est l’histoire tragique de Hout Bophana, jeune fille cambodgienne, et de son cousin Ly Sitha, qui deviendra son mari.
A l’époque du gouvernement du maréchal Lon Nol, Sitha, révolté par la corruption du régime et pour échapper à la conscription forcée dans l’armée nationaliste, rejoint le maquis khmer rouge. Bophana, après avoir été violée par un soldat de Lon Nol, se réfugie à Phnom Penh comme de nombreux Khmers de la campagne.
Le 17 avril 1975, elle fait partie des millions de Cambodgiens contraints de rejoindre la campagne et de travailler dans les coopératives agricoles du régime communiste. Sitha, devenu cadre, la retrouve. Il est basé à Phnom Penh, mais fait de nombreux déplacements en province. Bophana, qui ne peut le rejoindre, lui écrit des lettres enflammées.
Elle est finalement arrêtée et torturée pendant plusieurs mois à S21, « centre de sécurité » (comprenez prison politique) des Khmers rouges à Phnom Penh. Sitha est lui aussi envoyé à Tuol Sleng. Tous deux seront éliminés à Cheng Aek.
De façon plus générale, ce documentaire explique de façon succincte ce que fut le régime khmer rouge.
Bophana – Une tragédie cambodgienne, est accessible sur Youtube.

Cet article, publié dans Cinéma cambodgien, Documentaires, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s